Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 07:40

La croissance née du productivisme ne peut-être le moyen de sortir de cette crise engendrée par le capitalisme financier mondialisé dont le maître mot est produire toujours plus pour consommer toujours  plus.

Les ressources de notre planète sont limitées.

Nous devons envisager une nouvelle société avec une économie sociale et écologique.qui remette l'humain au coeur du système. Ne laissons pas les marchés organiser anarchiquement nos vies selon des critères comptables qui ne pèseront pas lourd le jour où nous contsaterons qu'a été atteint le point de non retour. La rupture qui mène aux conflits mondiaux dévastateurs du XXème siècle, avec en plus les conséquences du réchauffement climatique et la rareté des ressources fossiles. Une volonté politique affirmée doit voir le jour pour éviter à nos descendants les affres d'un développement désordonné qui mènera inexorablement au chaos.

L e travail, les revenus devront être partagés, c'est une évidence que la droite au pouvoir pendant 10 ans, malgré les discours idéologiques d'un autre âge, n'a pu infirmer dans la réalité (chômage en hausse, baisse des revenus de la majorité des Français et enrichissement d'une minorité....)

Nous devons avoir le courage de changer

Partager cet article

Repost 0
Published by barovin - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Traumatisme 02/10/2012 18:26


Foujuste voit des cocos partout.. Il préfère effectivement la médiocrité d'une droite qui n'a pas su démontrer  pendant 10 ans la justesse de ses théories économiques concernant le
libéralisme et ses dogmes imbéciles (compétitivité, concurrence non faussée....) semant le chômage, la désindustrialisation et la précarité ds la population et l'enrichissement d'une minorité,
tout en reprenant à son compte les thématiques du FN...comme au bon vieux temps des heures sombres de notre histoire où la droite et l'extrême droite ont conduit le pays à la collaboration, à la
négation des valeurs républicaines et s'associant avec célérité aux crimes les plus abominables.


Oui, l'humanité doit quitter ce sillon libéral de la dictature  de la finance internationale si elle veut pouvoir survivre au delà du XXI ème siècle. Que ce soit la problèmatique climatique,
la fin des ressources naturelles....ce n'est pas en faisant de la politique à la petite semaine qu'on y arrivera. Mais en réinventant la société.  

barovin 04/10/2012 14:18



Il a du mal à dépasser le monde binaire des années de la guerre froide



New Dawn 29/09/2012 14:43


Je pense que ce n'est plus de circonstance depuis longtemps , même la Chine a évolué...

barovin 04/10/2012 12:08



Tu as raison. Mais moi je n'ai pas parlé de communisme, c'est toi qui l'a fait. Effectivement le partage du travail et des revenus évoque la mise en commun des ressources, donc évoque le
communisme théorique qui a été dévoyé car mis en oeuvre comme une religion avec des dieux vivants (Staline, Mao....etc..etc) et son cortège d'atrocité. Pour autant ce n'est pas l'idée qui est en
cause. C'est un peu comme ci on reprochait aux Evangile (textes humanistes pour l'essentiel, à mon sens) l'inquisition,  l'extermination et la mise en esclavage des peuples d'amérique du
sud.....Mais je te l'accorde, il est plus facile de mettre en oeuvre la jungle économique et sociale que nous connaissons qu'une société de respect "peace and love" où le partage du travail et
des revenus serait le fondement.


Sans en arriver là on peut envisager que la démocratie reprenne le  pas sur l'économie pour remettre de "l'ordre républicain" dans cette mondialisation. Mais nous savons que les tenants de
la permissivité économique ne l'entende pas de cette oreille. On constate un glissement de la droite dîte républicaine (en France, mais aussi un peu partout...) vers les thèses rétrogrades de
l'extrême droite. La droite américaine est à ce propos en première ligne.Alors que faire....continuer dans ce sens et nous allons au cataclysme où envisager, voire inventer un nouveau monde.


Je prends un exemple parmi d'autres qui est à mon avis significatif.


Le patron pêcheur .


Actuellement , il doit s'endetter auprès des banques pour acquérir un bateau. Pour les rembourser il doit pêcher au maximum. Hors nous mettons en place depuis quelques temps des quotas
nécessaires étant  donné la rareté de certaines expèces trop pêchées pendant des décennies qui l'empêchent de gagner sa vie avec risque de disparition. Alors la question est. Doit on
continuer dans cette logique de marché où les  objectifs comptables du patron pêcheur sont en inadéquation avec les nécessités de préserver la ressource. Ou doit on créer des collectivités
de pêches sur capitaux publics qui seront à même de supporter financièrement les périodes  de "non pêche". Qu'on les appelle GIE (groupe d'Intérêt écologique) coopérative, union des
pêches..., les tenants du libéralisme diront que nous recréeons les fameux  kolkhozes. Doit-on pour autant renoncer ...?


je pense que les pistes du changement ne doivent pas se faire globalement et péremptoirement , mais au cas par cas. 



Florentin 29/09/2012 10:05


Tu parles d'évidence. Mais les ornières dans lesquelles nous avançons sont si creuses que ce sera difficile d'en sortir. A moins, comme tu dis, que nous arrivions à un tel point de colère et de
misère qu'une explosion universelle survienne ...

barovin 04/10/2012 14:27



A mon avis, l'explosion est mauvaise conseillère. il serait bien de prendre conscience avant et de changer progressivement ...



Foujuste 29/09/2012 09:37


On te vois  arriver avec tes gros sabots ,cette petite musique agréable à l'oreille l'ouvrier  la connaît camarade ,le communisme ,même si il se cache derrière la santé de notre planète
,et sans rire, se soucis de l'égalité de l'humanité , restera toujours le communisme ,quatre-vint pour cent des Français croient et veulent croire à un avenir meilleur et c'est humain ,mais le
communisme dans ce projet n'a rien à y faire désolé ,rien de t'empêche de poursuivre ta croisade mais ôte ton masque on ta reconnu

barovin 04/10/2012 14:31



Au lieu de vociférer et d'invectiver....tu devrais nous dire quel est à ton sens le chemin que doit prendre l'humanité pour éviter le chaos qui l'attend. ce serait plus profitable à l'assistance
et çà pourrait ouvrir un débat constructif. 



Traumatisme 28/09/2012 08:27


Tu es au coeur de la problèmatique qui s'offre à nous.  On ne peut continuer à gaspiller les ressources, par ailleurs limitées, , à polluer sans cesse ; notre économie basée sur la
croissance permanente nous mène droit dans le mur. Nous sommes effctivement à la croisée des chemins et notre société, voire notre espèce humaine doit réinventer un système économique social
écologique qui garantisse la pérennité des civilisations humaines. Ca passe inéluctablement par l'abandon du capitalisme financier et par la mise en oeuvre d'une économie durable et respectueuse
de l'environnment (faune, flore, ressources naturelles...), donc  aussi de l'humain. 

barovin 28/09/2012 17:05



C'est une évidence qu'il faut réinventer les sociétés humaines en prenant en  compte le caractère fini de notre planète et de ses ressources.



Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories