Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 07:18

 

Avec la Nouvelle Réforme Electorale proposée par l'UMP pour les régionales, le vote démocratique devient une illusion

La Constitution de la Cinquième République permet ce genre de négation du vote populaire .

Après, on s'étonnera de la défection de l'électorat et du troisième tour qui se passe généralement dans la rue.

Il est temps de revenir à une constitution réellement démocratique ne permettant aucun arrangement , aucun charcutage et assurant le renouvellement du personnel Politique et donc des Idées.

Les idées forces de la Démocratie Républicaine:

  • Non cumul des mandats
  • Tous les mandats limités à deux sessions
  • Retour à la proportionnelle, le seul mode de scrutin indiscutable (Seule expression du vote citoyen )

 

Et que l'on ne nous resserve pas le fameux "manque d'efficacité de la quatrième république. On voit depuis 30 ans, une Assemblée nationale devenue une simple chambre d'enregistrement des projets gouvernementaux, sans réelle discussion et où l'absentéisme et l'amateurisme sont devenues les premières caractéristiques.

Est-ce que la République vivante, celle des forces vives, de la Laïcité, de la Liberté et de la Fraternité peut se reconnaïtre dans cette chambre des représentants qui souvent ne représentent que leur ambition de carrière politique.

Ne laissons pas, une nouvelle fois, dévoyer les grands principes de la République

Française...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zeitnot 04/05/2010 19:49



Oui à la proportionnelle, le décompte des votes blancs me semble utopique, tendre à une sorte de "quorum" est impossible. Aux gens de voter, et forcément il faut choisir. Les gens élus, c'est une
lapalissade, avec très peu de voix le sont avec plus que ceux qui sont éliminés... Aux gens de voter, au risque de choquer trublion qui étale sa belle ignorance du verbe voter, on ne vote
pas pour des raisons affectives mais pour des programmes et des idées.



barovin 06/05/2010 08:57



Il est urgent de réformer nos institutions politiques afin de défendre une véritable démocratie....du moins la moins pire...



claudioo 03/05/2010 21:18



d'accord avec tes dernières réponses.



barovin 04/05/2010 14:43



On était pas d'ailleurs très loin l'un de l'autre sur ce sujet. On a connu de plus grandes divergences dans un passé récent. La discussion et la controverse saines et honnêtes font avancer les
idées



Sekateur 02/05/2010 21:01



Ne laissons pas, ne laissons pas, facile à dire ! Faudrait tout faire péter, mais tout faire péter revient à mettre en cause la république, alors...



barovin 03/05/2010 08:10



Ce n'est pas le sens de mon article. Je suis simplement pour rendre plus juste l'action de voter  en modifiant certains dérives qui tendant à en limiter la portée



antoC 02/05/2010 14:27



C'est tout à fait vrai et je rajouterais à tes propositions le vote obligatoire !



barovin 03/05/2010 08:11



Pourquoi pas...mais il faut comptabiliser le vote blanc



claudioo 02/05/2010 13:44



je comprend mieux ainsi et je partages. encore que la novation peut venir de partout. mais c'est bien à l'assemblée qu'elle doit remonter pour prendre force. par contre même si je suis très
nuancé sur romano prodi, je ne peux pas te suivre sur la quasi égalité que tu fais entyre prodi et berlusconi. cela me rappelle l'égalité que faisaient certains (pas qu'à l'extrême gauche) entre
jospin et chirac. je ne peux entendre ce genre de discours car c'est simplement faux. pas enthousiasmant d'accord mais absolument faux. c'est pourquoi je suis sévère avec ceux qui jouent ainsi.
je dis cela car pendant longtemps j'ai cru que chevènement pouvait être l'avenir de la gauche. jusqu'à ce qu'il implose en 2002. 



barovin 03/05/2010 08:21



Je n'ai pas dit çà....Prodi est différent de Berlusconi, c'est sûr. Mais l'absence d'un projet qui rompt avec le capitalisme financier ne permet pas de fixer un électorat populaire qui attend de
réels changements.Il en a été de même en 2002, avec JOSPIN . Pas de politique de logement à grande échelle, alors que la crise pointe...Pas de grand projet. Sa connerie monumentale d'utiliser à
son profit la constitution en faisant coïncider les élections présidentielles et législatives...On en paie le prix actuellement. La gauche ne pourra pas faire l'économie d'une  nouvelle
République et d'un projet qui rompt avec la logique du capitalisme financier.



Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories