Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 07:47

Il ne faut pas se leurrer, l'Europe, telle qu'elle est construite, sur les bases financières de la fameuse "concurrence non faussée" n'est pas celle qui va durablement maintenir la paix sur le vieux continent.

N'en déplaise à ceux qui nous ont vanté les qualités de la "constitution Européenne" ; On pourrait même dire "la conspiration Européenne" étant donné l'acharnement avec lequel les différents gouvernements Européens ont oeuvré pour l'imposer à leurs peuples respectifs, aux mépris du vote populaire.

La sociale démocratie Européenne (le PS en France) ne pourra pas faire l'économie d'une autocritique sur le sujet. Elle qui commence à prendre conscience des ravages des logiques du libéralisme sur l'économie réelle (emploi, endettement nationaux, spéculation sur les marchés - matières première, monnaie, logement....-, régression sociale annoncée et casse du tissu industriel, agricole des pays Européens.....etc..etc)

Le cas de la Grèce est emblématique de cette Europe apathique qui légifère à tour de bras sur le roquefort, la mayonnaise et les teneurs en chocolat...et qui est incapable d'amorcer une politique globale d'aide à un pays de la zone "€uro" en cessation de paiement.

Le pire dans tout çà, c'est que ce sont les voleurs qui crient "au voleur" . En d'autres termes, ce sont les banquiers qui ont causé cette catastrophe qui vont pouvoir empocher les agios de la dette grecque. Et les grecs vont donc payer l'addition.

A qui le tour...... maintenant....!

Partager cet article

Repost 0
Published by barovin - dans Honte
commenter cet article

commentaires

trublion 11/05/2010 18:26



on nous fait aussi remarquer que la crise est partie des Etats unis;


Donc l' Europe vient de faire la preuve de son incapacité à faire face



barovin 12/05/2010 08:55



On a une propension a tjrs vouloir dire que c'est la faute des autres et d'un phénomène précis. C'est de l'enfumage. Car la crise trouve ces racines dans la mondialisation débridée orchestrée par
la finance internationale (depuis 20 ans) : destruction d'emploi dans les pays riches, exploitation des travailleurs dans les pays pauvres...spéculation par une financiarisation de tous les
marchés ( des matières premières, comme de l'immobilier....) qui dérègle les marchés dont ont besoin les entreprises de la vraie économie (augmentation sensible des faillites...)



Philippe 05/05/2010 21:39



Bonne soirée



Mam'Annie 05/05/2010 15:50



Ben c'est ce que j'aurais aimé, une Europe des peuples, c'est pour cela que j'avais voté non ! Mais Sarko a su nous le mettre dans le c...


Aujourd'hui elle est mal en point l'Europe des peuples, c'est l'europe de la finance, oui ! Je ne peux pas être d'accord avec...



barovin 06/05/2010 08:43



Restons tout de même optimistes et agissons partout pour faire naître une nouvelle Europe pour nos petits enfants



Le Mousquetaire des Mots 05/05/2010 07:58



Ton article touche du doigt une réalité qu'on n'ose encore à peine imaginer. La construction de l'Europe ? Un chateau de cartes qui ne peut que s'écrouler. L'exemple de la Grèce est un
révélateur puissant : les hésitations, pardon les réticences, de l'Europe à se montrer solidaire, le retard avec lequel elle le fait (à reculons et à contre-coeur) sont le signe que les
fondations ont été négligées.


C'est à de demander si tout n'était pas qu'illusions. Et si le but de la construction de l'Europe était tout autre que celui qui est affiché ? Posons-nous la question une fois pour
toutes. Au lieu d'embrigader les banques, on les laisse faire et elles ont recommencé de plus belle, à peine avaient-elles été aidées par les états. Au fond, cela n'est-il pas qu'une manoeuvre
dilatoire pour instaurer un état unique, mondial ?



barovin 06/05/2010 08:45



On nous a vendu l'Europe "bisounours" pour mieux nous faire accepter l'Europe du fric...



rené 04/05/2010 21:10



Bonsoir Ami lointain. A qui le tour? Je pense bientôt à la France qui se prétend forte, mais de sa dette seulement je pense. Tu vas sans doute me trouver ignorant, mais il y a longtemps que nous
aurions du mettre un terme à toutes les formes de spéculation. Un petit artisan qui fait faillite est ensuite interdit d'exercer à nouveau. Quand le modeste ouvrier n'assume plus ses dettes, on
vient le saisir et on le dépouille de ce qui fut sa vie. Bref, je pourrai continuer des heures, mais bien inutilement, puisque dans mon coin de forêt, je suis bien loin de la réalité. Mais quand
même, des pays en cessation de paiements, des banques en faillite, et que sais je encore, ne vois-t-on pas cela en bandes dessinées normalement? Et qui de nos jours à les tripes pour
cette cesser cette gabegie et cette manipulation des peuples. Oui, j'en ai gros sur le coeur car toute ma vie j'ai crû en l'homme, mais de nos jours je les trouve bien timorés dans leurs foyer.
Il est un temps où la coupe est pleine, et je pense que la nôtre ne va pas tarder à déborder. Bonne soirée, et merci d'être passé me voir si loin dans la forêt 



barovin 06/05/2010 08:54



L'humain, le citoyen a été absorbé par le CONsommateur...Celui qui fonde toute sa vie, son bonheur à la possession maximale d'argent, de biens et de services à consommer. Cette logique montre ses
limites par la destruction du lien social, de l'environnement et l'intoxication "anxiogène" des populations. Comme quoi le bonheur est dans le pré, ou dans la forêt...à +



Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories