Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 13:02
Merci MAASTRICHT
VIVE LA CONSTITUTION EUROPEENNE .......!
Merci Giscard

Merci de nous avoir  monter une  Europe du Fric et de la spéculation, incapable de Donner l'image d'UNE GRANDE FEDERATION EUROPEENNE au service de l'humain et du  développement durable

Partager cet article

Repost 0
Published by barovin - dans Internationnal
commenter cet article

commentaires

trublion 24/03/2010 08:23


les hommes et femmes qui représentent l' Europe, pensent d' abord à eux et à leur retraite.
et là où il y a de l' argent, il y a risque de dérive


barovin 25/03/2010 15:07


D'autres pensent plitôt au fric qu'ils gagnent sans travailler au détriment de millions d'autres...suivez mon regard


foujuste 19/03/2010 17:25


L’aspect le plus significatif du traité germano-sovietique était le mépris et l’indifférence totale du Kremlin pour l’opinion de la classe ouvrière internationale. Durant les négociations, Staline
porta un toast à Hitler, déclarant : « Je sais combien le peuple allemand aime son Führer. » Suivant la ligne politique donnée par le Kremlin, les Partis communistes de la France et de la
Grande-Bretagne adoptèrent une politique officielle de neutralité envers le régime fasciste, l’incarnation de la réaction anti-classe ouvrière. Cette entente eut pour effet de créer des conditions
très favorables aux nazis pour que l’Allemagne mène une guerre en Europe. Au moment où Ribbentrop se rendait à Moscou, le régime nazi souhaitait désespérément ratifier un accord avec l’URSS qui lui
aurait permis d’attaquer la Pologne sans devoir faire face à deux fronts : l’URSS et les deux principales puissances impérialistes de l’Europe occidentale, la Grande-Bretagne et la France. En plus
d’une promesse de non-agression, le Pacte comportait une division secrète de la Pologne et des pays baltes entre l’Allemagne nazie et l’URSS. L’Allemagne devait obtenir l’ouest de la Pologne et la
Lituanie tandis que l’URSS allait s’emparer de l’est de la Pologne, de la Lettonie et de l’Estonie.une etape cruciale dans notre histoire que la gauche oublie trop facilement dans ses aliances!!


barovin 22/03/2010 17:36


Pour une fois que tu te préoccupes de l'opinion de la classe ouvrière internationale....j'applaudis...Staline était un dictateur qui effectivement, se souciait peu des peuples. Le pacte
germano-soviétique s'est scellé dans une atmosphère où les gouvcernements d'Europe occidentale (notmment l'Angleterre ...), ne voulaient pas pactiser avec les soviets....L'armée rouge ayant été
décimée par les purges staliniennes, elles ne pouvaient seule supporter le poids d'une guerre qui l'aurait anéantie. Mais au delà de sa duplicité que je ne conteste pas, Staline savait fort bien
que ce ne pouvait être qu'un moyen dilatoire. Il faut au moins lui reconnaître ce crédit, car si l'URSS avait été balayé dès l1939/1940....elle n'aurait pu jouer le rôle qu'elle a eu dans la
victoire des alliés et donc de la libération de notre pays.
Quant au PCF, tu ne peut nier que ce soit le seul parti qui s'est organisé contre l'occupant... il a été dissous dès 1939 et il savait oùétait son camp...surtout pas du côté des nazis..c'est
d'ailleurs le colonel fabien qui a tué le premier officier nazi.


foujuste 19/03/2010 09:13


Oui la gauche en Europe éclate mais pas l'Europe, ce déclin est irréversible et historique : « la gauche risque vraiment son existence », jugent les spécialistes. « On peut imaginer une Europe sans
gauche : l’Europe vit une crise de civilisation, une révolution conservatrice ». « C’est une certaine gauche qui est défaite, une gauche historique : notre défaite ne relève pas de la mort du
communisme réel, mais de la force du capitalisme en Europe. Désormais, la droite occupe tout l’espace politique », car elle pense à trois niveaux : « l’Europe, l’État, le local », à la différence
de la gauche qui envisage « chacun de ces trois niveaux séparément ». Autrement dit, la gauche n’a pas su s’adapter à la nouvelle donne européenne et mondiale. Face à un monde qui change, sa
réponse est trop souvent nationale, ce qui est largement insuffisant, alors que la droite est parfaitement à l’aise dans les trois dimensions de l’action politique.


barovin 19/03/2010 13:56


Mais c'est du grand Foujuste que ce com. Voyez-vous gens qui souffrez, qui n'avez pas de boulot, pas de logement, pas de perspectives pour vos enfants....si vous votez à droite, vous votez pour la
continuité de cette fuite en avant de la mondialisation des marchés financiers qui spéculent et vous paupériserons encore plus à terme (salariés, agriculteurs, petits patrons...... La droite vous
propose de subir le monde, car elles est à l'aise elle. Pas de problème de boulot (le piston marche à fond) pas de problème de logement .....La gauche vous propose un monde apaisé où chacun, selon
son travail et ses talents, pourraient vivre correctement. Foujuste est de la race de ses aîeux qui pestaient contre les internationalistes et qui ne voulaient pas des congés payés,  de la SS
(Sécurité sociale, car ils aimaient plutôt les SS...) de la retraite, des 40 h puis des 35 h..;vous savez toutes ces conneries (selon eux) qui vous permettent de vivre mieux avec votre
famille....Une autre raison pour recomplexée cette droite.


Trauma 19/03/2010 06:36


On mesure, à l'occasion de cette crise, "la grande solidarité" qui existe entre les pays européens. Qaund on construit sur de mauvaises fondations, la maison finie par s'écrouler. C'est aux peuples
de construire un grand espace social, solidaire et humaniste et non aux financiers


barovin 19/03/2010 14:02


On voit bien que la construction européenne a été réalisée sur des bases incertaines avec pour seul objectif un grand espace financier.....


Sekateur 18/03/2010 21:47


Une question me vient : aurions-nous connu un développement différent, plus social, plus humain, sans l'Europe ?


barovin 19/03/2010 14:07



Le problème de l'Europe, telle qu'elle a été construite, n'a absolument pas débouché sur quoi que ce soit de social...C'éest son grand handicap de ne pas avoir pensé d'abord aux européens....Où
alors informes nous des avançées sociales de L'europe.
Deux me viennent spontanément à l'esprit : "le travail des femmes la nuit" et la semaine de travail limité à 65 H ...
l'Europe a passé son temps à reglementer des petites choses (le roquefort, les huîtres., la mayonnaise...) et à assurer la déreglementation des conditons de travail.....



Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories