Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 10:12

La bourse en soi est une bonne chose dès l'instant où elle permet à des agents économiques de mobiliser (vendre) les actions qu'ils possèdent pour réaliser un autre objectif économique ou acheter des actions avec leurs. liquidités.
Mais il est clair que des intermédiaires telles les grandes banques et autres établissements financiers importants peuvent influencer le cours d'une ou plusieurs valeurs par des ventes ou achats massifs qui rendent le marché boursier incertain et dangereux pour le petit actionnaire épargnant et fragilise l'image à terme de l'entreprise. La constitution de Société de gestion collective (SICAV) et autres fonds d'investissements tendent à accélerer ces phénomènes spéculatifs dont l'impact sur l'économie est dévastateur se nourrissant de la détruction des emplois et des richesses produites.
Oui à un marché régulé, encadré qui va dans le sens d'une fluidification de l'argent qui permet aux possesseurs de capitaux et à ceux qui en recherchent de se rencontrer avec l'objectif final d'assurer la croissance économique (emplois, investissements....)
Non à un marché où seul l'aspect financier à court terme prédomine et dont les conséquences sont catastrophiques pour la véritable économie. La crise que nous traversons actuellement est à ce propos édifiante. Des traders qui s'enrichissent en créant le chaos et des agents économiques (PME/PMI  et leurs salariés) qui subissent les conséquences de cette inconséquence.

Partager cet article

Repost 0
Published by barovin - dans Economie
commenter cet article

commentaires

fomahault 10/02/2010 23:30


la politique n'est plus qu'un vernis qui s'effrite sur le cuir des malettes remplies de billets. Que ceux qui croient encore qu'il est possible de moraliser les marchés financiers lèvent le
doigt...
Ben quoi ? tous manchots à part les banquiers ? Ah non, je vois la bas un petit pois sauteur qui lève un croc de boucher !
Bien, alors tous ceux qui n'ont pas levé le doigt, restez là à ne rien faire, c'est parfait, on refera le point en 2012.


Sekateur 07/02/2010 11:32


Il faut MORALISER le capitalisme... ça fait des mois que je l'entends celle-là...


barovin 07/02/2010 17:14


Les idées cheminent souvent un certain temps avant qu'elles soient appliquées. Faisons la toujours cheminer..C'est notre devoir


Nouchkaya 06/02/2010 20:06


Le problème est bien celui que tu décris : les bourses ne font que spéculer pour s'enrichir de plus en plus : les bulles finissent par éclater et les petits payent les pots cassés! Oui à une
régulation, un encadrement...mais je pense que ce sont de vains mots pour des gens qui n'ont aucune idée de la vraie vie et qui vivent sur une autre planète!


barovin 07/02/2010 17:16


Convaincre la majorité des gens et surtout les indécis qui font ou défont les élections est de la plus heute importance. La gauche social démocrate française semble rompre avec la logique des
années fric...Il faut persévérer


Tagazou 06/02/2010 18:01


La bourse est un marché, le nombre de PME qui sont sur ce marché est plus que réduit, la cause des ennuis de celles ci PME/PMI est plus lié à la demande et à au prix de leurs produits.


barovin 07/02/2010 17:24


Tu as raison les PME/ PMI n'interviennet pas directement sur les marchés . Mais elles sont les premières victimes  de la  folle spéculation des intermédiaires financiers sur toutes les
bourses (financières, matières premières) qui désorganisent les filières d'approvisionnement par des fluctuations erratiques et qui ne leur permet pas d'avoir une visibilité de prix à plus de
quelques mois. Sans compter la frilosité des banques qui préfèrent de loin "les jack pot" que peuvent réserver la spéculation, plutôt que l'incertitude peu rémunératrice des crédits distribués à
l'économie. c'est factuel


mocekx 06/02/2010 17:26


la bourse n'avait qu'une seule justification: financer l'économie réelle; on est actuellement bien loin de ces objectifs car la spéculation a pris le relai de cet objectif et les petits épargnants
se font rouler dans la farine!


barovin 07/02/2010 17:27


Il est clair que la baisse des taux de l'épargne concourt a vouloir que les petits épargnants aillent investir leurs petites économies dans les produits boursiers et ainsi faire les contreparties
des placements toxiques et pourris des dernières années. Les retraités américains et anglias en font le dure expérience actuellement...la fameuse retraite par capitalisation a été anéantie par la
folie spéculative des marchés..


Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories