Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 19:01

Le 2 février 2011

l'Organisation d 'une réflexion sur les institutions au PS, menée par Manuel Valls, s'est, semble-t-il, terminée dans la confusion et surtout avec l'idée que les caciques du parti ne veulent rien changer à leurs habitudes de faire de la politique, entre eux....

Malgré une dénonciation de la concentration des pouvoirs entre les mains d'un seul homme (le président) et la constatation que la représentation parlementaire ne sert plus à grand chose....ils veulent garder la cinquième République et ses dérives qui, chaque jour faisant avec les affaires de prévarication  et de népotisme, éloignent de plus en plus de nos concitoyens de la vie politique.

Seul est gardé le non-cumul des mandats (C'est une bonne chose)

Aux orties, la limitation à trois sessions pour les mandats et le saupoudrage de proportionnelle Pour ma part je souhaiterais la proportionnelle intégrale et la limitation des mandats à deux sessions, histoire d'appliquer la parité sociale et celle des hommes/ femmes pourt mieux renouveler le personnel politique et surtout les idées et les comportements.

 Je voterais aux primaires du PS pour Arnaud Montebourg qui est seul à porter cette indispensable réforme des institutions sans laquelle  notre République est vouée à la stagnation et aux combines.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by barovin - dans Politique
commenter cet article

commentaires

claudioo 20/02/2011 23:30



je ne suis pas un inconditionnel de l'ancrage des députés dans un territoire mais il semble que les français y tiennet. si la démocratie vient de ce que veux le peuple, il faut bien en trenir
compte. c'est pour cela que j'imagine ce double vote. cela dit je trouve que tu évacues un peu vite le problème des alliances ponctuelles type 4ème république. c'est le problème que pose la
proportionelle. il est très facile pour un gouvernement de se mettre dans la poche un certain nombre de députés pour se maintenir en place. il me semble donc indispensable de réfléchir a un
système qui évites le retour aux errements du passé. cela dit le principe de la proportionelle reste mon choix de base. une idée que je livre mais sur laquelle je n'ai pas spécialement
réfléchi,serait d'inverser le système en donnant l'initiative de la loi aux députés qui décideraient de ce qui doit être fait et le gouvernement serait chargé de gérer la mise en oeuvre. c'est le
principe des conseils municipaux polonais. une assemblée où le maire n'a pas le droit de vote décide des projets et le maire est ensuite tenu de mettre en oeuvre et de trouver les financements.
on retrouve dans ce cas la responsabilité fondamentale des députés qui ne pauvent plus dire qu'ils ne sont pas rtesponsables et qu'on leur a forcé la main. ce n'est qu'une piste.



barovin 23/02/2011 05:48



On ne va pas faire le complexe de la quatrième République  pendant des siècles et reprendre une vieille antienne qui a été surement dictée par le général qui s'est taillé une constitution
sur mesure..Comme disait Mitterrand: "le coup d'Etat permanent"...mais comme il n'avait pas de suivi dans les idées, il l'a maintenu de 1981 à 1995..... certainement aussi par confort...La
quatrième (de 1946 à 1958), certes imparfaite, est quand même l'émanation du Conseil National de la Résistance..Que des revanchards de droite la conspuent, cela se comprend...Mais à gauche, cela
me désole...Elle a contrribué à remettre la France sur les rails de la production et l'a sorti des affres des privations de la guerre...Revenons à un régime parlementaire représentatif de la voix
du peupleoù comme tu le dis l où es députés sont responsables devant leur parti et ceux qui les ont élus, Qui actuellement connaît parfaitement son député et ce qu'il a voté depuis qu'il est élu,
les fois où il est absent des débats, où il intervient....??).  Les partis, notamment e gauche, devront s'entendre pour mener des coalitions sur des programmes clairs..et ceux qui
prendront le risque de la rupture seront sanctionnés en cas de crise et de retour devant les électeurs....Si nous avions ce type de démocratie...SARKOZY etsa bande auraient déjà sauté... A mon
humble avis, La politique, ce n'est pas la somme d'une bande de godillots (à droite comme à gauche) qui votent comme un seul homme, sans les avoir étudié, les textes incohérents émis par
l'exécutif...mais la somme d'individualités qui réfléchissent, proposent des idées novatrices..un lavoratoire des idées en somme qui permette à un exécutif de se consacrer uniquement à la mise en
oeuvre des lois de progrmmation . Notre démocratie a tout à y gagné...Pensons aussi que le bouton nucléaire est à la discrétion d'un seul homme....Quant j'y pense et surtout à l'excité
qui nous gouverne, j'en ai la chair de poule.... Et le pire de tout, c'est qu'avec le mode de scrutin actuel, il peut être réélu en 2012..Sans compter que le système actuel laisse libre champs au
FN pour capitaliser le mécontentement des couches populaires sans aucun programme économique et social, rien que de la haine....alors que son entrée au parlement montrerait de quel côté penche
son coeur...Avec le parlementarisme, SARKOZY  retournerait dans sa banlieue dorée à coup sûr.... et le FN se discréditerait auorès des couches populaires en épousant les thèses du
libéralisme et de la ploutocratie....Autant de raison pour une nouvelle République démocratique avec des règles favorisant le renouvellement du personnel politique et des idées et empêchant au
maximum les baronnies et conséquemment les prévarications qui désespèrent tant l'électorat populaire...


 



Papy Jean 19/02/2011 10:16



Ma préférence irai à une limitation à deux mandats consécutifs, de façon à permettre un renouvellement des générations dans les élus, à plus de courage, moins de clientélisme,  moins de
"carrièrisme".


Pour la proportionnelle je suis pour une part plus grande qu'actuellement car elle provoque une bipolarisation dont on ne sort pas, mais je me souviens aussi de l'instabilité et des
jeux politiciens de compromis d'une époque antérieure, alors il me semble qu'il y a un dosage à expérimenter.



barovin 20/02/2011 08:15



C'est sûr qu'il faut sortir de cette cinquième République qui confisque la démocratie... Quant à la proportionnelle intégrale, elle permet rapidement aux électeurs de se fairte une opinion sur
ceux pour lesquels ils ont votés....Nous ne sommes plus dans la quatrième république où l'info circulait moins vite que maintenant et où il pouvait y avoir des combines....Avec internet, l'info
circule plus vite. de toute façon rien n'est jamais parfait....mais la démocratie, c'est tout de même que la voix de chacun compte....actuellement ce n'est pas le cas....



claudioo 18/02/2011 23:24



quand je dis organiser la prportionelle, je m'explique. c'est assez simple. je pense juste de maintenir des circonscriptions pour que chacun se sente représenté par quelqu'un. dans le même temps
il me parait utile que les partis puissent présenter des programmes deconnectés des individus qui les présentent. j'imagine donc une assemblée élue de deux façons. première moitié élue au
suffrage à deux tours comme actuellement. deuxième moitié élue à la proportionelle sur des listes présentées par des partis. il faut tout de même obtenir 5% des voix pour avoir des élus. il faut
qu'il puisse sortir une majorité gérable sans pour autant laisser faire n'importe quoi. par exemple, on pourrait interdire aux élus des circonscriptions de s'inscrire dans un groupe parlementaire
pour leur garantir une totale liberté.



barovin 20/02/2011 08:36



Pour' ma part je suis contre l'ancrage des députés dans les territoires...Elle n'est absolument pas nécessaire. Actuellement les élus de proximité sont légion...ca va ds conseillers munipaux
(+Maire), génraux et régionaux...pour s'occuper des problèmes locaux ...Pour le reste, les députés doivent se consacrer uniquement à faire des lois, garantir la constitution et les grands
principes Réoublicains universels...Des gardiens du temple représentant le peuple.On voit bien qu'actuellement, l'ancrage local ne  le permet pas et institue un brouillage où chacun essaie
de faire passer telle ou telle résolution avantagedant sa circonscription pour mieux se faire élire la fois suivante....Ca manque singulièrement de cohésion sociale..On ne peut bricoler la
démocratie sous prétexte de telle ou telle conséquence Pseudo (Efficacité, FN à l'assemblée....etc...etc). Dans un autre pays, ca serait une atteinte et chez nous ce serait normal....La vraie
 démocratie, c'est la voix de chacun qui compte. Ce n'est pas parfait, mais c'est plus parfait que n'importe quel charcutage ou découpage electoral en faveur ou au détriment d'un parti.
Notre système actuel a institué ce qu'on appelle "le vote utile" parce que deux partis se partagent les pouvoirs, avec les conséquence que çà a sur les électeurs qui se disent que la gauche et la
droite, c'est pareil ou le fameux "tous pourri"...dévastateur en terme de démocratie et dangerux à terme....prenons la présidentielle...le PS, les écolos  et le Front de gauche risquent en
se présentant tous au premier tour de faire perdre la GAUCHE...Mais si ils se mettent sous la bannière du PS, ils perdent leur crédibilité ....



claudioo 18/02/2011 12:43



on est vraiment là devant un problème stratégique. je dois avouer que cela me pose quelques questions. je suis absolument favorable à la proportionelle sous la seule condition de l'organiser un
peu. je ne pense pas qu'on puisse travailler sérieusement avec une proportionelle brute. on peut en reparler. je suis par contre pour le mandat unique strict avec démission préalable si on
souhaite se présenter à un autre poste. il me parait indispensable de définir une vraie responsabilité derrière un mandat et cesser ces croisements de décisions dont on ne sait reconstituer le
cheminement. je suis moins catégorique sur le nombre de mandats mais je n'ai pas d'opposition particulière à une limitation rigoureuse. pour la constitution, le problème est qu'elle est d'une
efficacité (technique s'entend) pour prolonger le système que personnen n'est prêt à prendre le risque d'en changer. plus de 50 ans sans crise de régime majeur, ça marque les esprits.
et les candidats à prendre la place sont plutôt favorables au maintien pensant que cela leur donnera les moyens d'aller plus vite au résultat. et c'esty là que je pense qu'ils se trompent
car le système broie tous ceux qui s'y coltinent. françois mitterrand après avoir été un farouche dénonciateur de cette constitution s'est retrouvé et coulé dans le moule comme s'il l'avait
écrit lui même. je pense donc qu'il faut faire campagne pour une nouvelle constitution mais j'ai des doutes sur le fait que les français trouvent cela prioritaire. ce sont les partis qui
devraient faire le boulot et même à l'extrême gauche où au prétendu centre je ne vois pas de très forte volonté. alors en 2012 devra t-on mettre la priorité sur l'économie où sur la démocratie?
J'aimerais qu'on soit capable de faire les deux.  



barovin 18/02/2011 18:43



Si l'on commence à triturer la proportionnelle, ce n'est plus très démocratique. Le scrutin majoritaire pousse à tous les charcutages et découpages permettant d'avantager tel ou tel parti..selon
celui qui a la majorité au parlement. Un parlement qui ne sert plus à rien..godillot (à droite comme à gauche) Ah pour cela, il n'y a pas crise...ca ronronne comme un seul homme le doigt sur la
couture du pantalon...C'est pour cela que c'est "pantalonnade" (rires)...La République ne peut se satisfaire de cette démocratie au rabais..J'ajouterai que la crise, ce sont les français qui la
subissent et qu'il ne serait pas inutile d'avoir une assemblée qui réagisse aux attaques anti sociales de cette ploutocratie gouvernemantale. rein n'est parfait dans ce monde, mais la
proportionnelle est plus parfaite qu'un système de vote utile qui centralise les pouvoirs entre deux partis et qui permet au parti majoritaire avec  40 % des voix d'avoir les 2/3 des
députés...On a même vu en 1967, une gauche majoritaire en voix dans le pays et une droite siègant majoritairement au parlement.. Pour moi, je le répète et je le répèterai, il faut changer de
République si l'on veut voir les français réconciliés avec le monde politique et ne plus entendre le fameux "tous pourris" qui est confortés par les affaires de droite, comme de gauche (Guerrini
à Marsaille....). Ce ne sont pas les gens qui sont malhonnêtes mais les règles non édictées qui permettent le flou dans les conflits d'intérêts, voire les prises illégales....etc...etc..Les
politiques profitent de ce système pour s'incruster dans les régions, les circoncriptions, les départements..comme je le dis dans mon article, les caciques ne sont pas favorables à cet état de
fait. Mais le peuple doit trancher.


c'est cela la démocratie non confisquée par des professionnels. Le peuple n'a pas tjrs raison, mais les politiques non plus, surtout quand ils manient la génuflexion, plutôt que la recherche des
solutions aux problèmes des gens....Bien évidemment, tu as raison, on doit améliorer la démocratie mais aussi l'économie et surtout envisager de nouveaux types de production et de
consommation...GIHER vient de lancer le débat sur la décroissance...C'est intéressant



Nouchkaya 17/02/2011 22:53



D'abord merci pour l'adresse de Florence Cassez : j'avais envie de lui manifester mon soutien mais je ne savais pas comment la joindre et cette adresse est vraiment utile!


Pour ma part je suis contre le cumul des mandats et ce, pour une question de bon sens : comment faire pour être efficace? Je te fais confiance et si c'est Montebourg qui est contre!


Je suis de plus en plus effaarée à l'idée que les gens du PS se querellent à noveau sur des questions d'égo alors qu'il serait si facile de faire un programme pour battre Sarko! Et il m'arrive
d'être pessimiste et de penser que nous allons en reprendre pour 5 ans!



barovin 18/02/2011 19:00



Je te remercie pour ta confiance...Pour être efficace j'ai l'intention de voter aux primaires PS pour celui qui incarne depuis longtemps la nouvelle république dont le pays a vraiment bresoin
pour sortir du ronronnement que l'on vit, depuis un certain temps déjà, grâce aux institutions anti-démocratiques de la cinquième république...où chaque parti (droite et PS) triture, cahn ge à
son avantage la constitution....Mitterand, JOSPIN et SARKOZY l'on fait...C'est d'autant dangeruex que le système majoritaire à deux tours (députation) est complètement anti démocratique....Un
parti avec 40 % des voix peut avoir les 2/3 de députés..ce qui revient à dire que les 60 % de votants des autres n'auront qu'un 1/3...C'est édifiant...et cosnternant de maintenir cette
constituion qui va nous amener un jour ou l'autre le FN au pouvoir et peut-être encore 5 ans de SARKOZY....



Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories