Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 07:35

Quelques précisions...

France 1 : Président de la République + 1 Premier Ministre + 25 Ministres + 9 Secrétaires d'état

TOTAL : 36

Allemagne : 1 Chancelier(e) + 8 ministres

TOTAL : 9

France :Coût d’un ministre : 17 millions d'Euros par an

Allemagne : Coût d'un minsitre : 3 millions d'Euros par an

Le soir après le" boulot"

 A Paris, le 1er Ministre se détend dans son logis de fonction (310m²) à Matignon tandis que ses collègues regagnent en limousines les hôtels particuliers que la République met généreusement à leur disposition

- Angela MERCKEL rentre dans son appartement, dont elle paie le loyer, les factures d'eau et d'électricité. Comme chacun de ses 8 ministres

 

Personnel

- 906 personnes travaillent à la Présidence de la République

- A peu près 300 personnes en Allemagne

 

Parc auto

- Élysée : 121 véhicules

- Chancellerie : 37 véhicules

 

Déplacements

Parc auto

- Élysée : 121 véhicules

- Chancellerie : 37 véhicules

 

Déplacements

France

1 « Airbus A330-200 »

2 « Falcon 7X

2 « Falcon 900 »

2 « Falcon 50

3 Hélicoptères « Super Puma » etc. ...

Allemagne

Systématiquement en train ou sur des lignes aériennes régulières

Salaires


- Président de la République 21 026 €

- Angela MERKEL 15 830 €

 

Budget

- l’Élysée culmine à 113 000 000€.

- Chancellerie 36 400 000 €

Repost 0
24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 07:36

Pour redonner confiance dans la politique et les les politiques:

Changer les instititutions usées et dévoyées 

Et qu'on ne parle pas de "populisme" à dénoncer des institutions anti-démocratiques et qui favorisent le pouvoir personnel de l' exécutif,  les prévarications dont l'actualité nous abreuvent depuis une vingtaine d'années et qui va crescendo....etc

le référendum de 2005 sur la constitution Européenne rejeté à 55 % par le peuple et malgré tout  mis en oeuvre par d'autres moyens par l'exécutif

dernièrement, la loi Duflot sur l'immobilier votée par la majorité des députés et annulée par l'exécutif, cédant aux lobbys qui sont ainsi exonérés de la spéculation immobilière qu'ils ont orchestrée à leur profit et qui ne règlera pas le problème que constitue pour des millions de gens de se loger convenblement à un prix correct....

Les affaires multiples d'un Chirac, d'un Pasqua d'un Sarkozy (au plus haut niveau de l'Etat) et autres Cahuzac, Thévenoud sans oublier linénarrable  BalKany...

www.m6r.fr/je-signe    

link  

Les grandes lignes :

Non-cumul des mandats

Retour à la proportionnelle pour l'assemblée élue

Mandat limité à deux sessions

......etc

D'autres pistes novatrices existent : La création d'une autre assemblée de vrais gens tirés au sort qui connaissent l'entreprise ou la "vraie vie" ( petits patrons, travailleurs, mère de famille, étudiants......) ; pour valider ou refuser les textes de l'assemblée...

Un chantier nécessaire pour sauver la République

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 08:08

Fini l’ascenseur social républicain qui renouvelait les élites et les forces vives de la nation depuis 1945. Seuls subsistent les  réseaux et le népotisme induit. Donc ce que j’appelle, la consanguinité des idées et des comportements.

Le corps social, économique, politique, culturel, médiatique ne se renouvelle plus et nous assène depuis deux  décennies une pensée unique qui freine incontestablement les novations sociologiques.

La cinquième république est l’exemple de la confiscation de la démocratie par les conservateurs et les sociaux démocrates qui ne veulent surtout pas changer la donne. C’est le cumul des mandats. Comment peut-on considérer qu’un maire d’une grande ville ou d’une ville moyenne puisse efficacement avoir plusieurs fonctions responsables à d’autres niveaux (Députation, communauté de commune, sénat, parfois avocat……) des mandats qui s’étalent sur plus de 40 ans…..La  représentation nationale (assemblée nationale) implantée dans les territoires  qui favorisent l’intérêt local sur l’intérêt national. L’absentéisme généralisé des députés…..etc…etc …Autant d’éléments qui doivent appeler de nos vœux une sixième République qui assure une véritable démocratie :

Retour à la proportionnelle et qu’on arrête de nous sortir le prétexte de la paralysie des institutions  , fin du cumul des mandats, limitation des mandats à deux sessions, retraite à 70 ans  permettant la parité et un plus grand renouvellement du personnel politique et donc forcement des idées.

Voilà le vrai rempart contre le populisme de l’extrême droite ….

logo[1]

Repost 0
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 08:30

On ne peut que souscrire à cette déclaration de François HOLLANDE.

En effet, la démocratie Républicaine souffre de ce mal depuis 1958. C'est à dire l'avènement de la cinquième République.

J'ai donc du mal à croire qu'une simple déclaration d'intention puisse changer ce phénomène qui est intimement lié à la constitution et aux modes de scrutins anti démocratiques induits (notamment l'élection de l'assemblée nationale au scrutin majoritaire à deux tours....)

Le Parti socialiste dans son projet a marqué clairement son attachement aux institutions de la cinquième République qui favorise la bipolarisation et empêche l'émergence de nouveaux courants de pensée...

Nonobstant quelques avançées , tel le non-cumul des mandats et l'engagement d' introduire  une "dose de proportionnelle, le PS est encore très timoré pour tourner la page d'une constitution taillée sur mesure pour le général de Gaulle et que Mitterrand dénonçait dans l'opposition comme "le coup d'Etat permanent"

Nous savons qu'il faudra avancer sur ce sujet et  créer les conditions d'une nouvelle République démocratique qui permettent un renouvellement du personnel politique (parité homme/femmes, mixité sociale....) et donc des idées.

cr15[1]

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 18:13

La cinquième République est anti démocratique  et son mode de scrutin majoritaire à deux tours est inique, injuste et permet tous les découpages ou charcutages éléctoraux pour définir les circonscriptions .

Trouvez-vous  normal que ce soit les grands partis qui distribuent les sièges à l'assemblée, alors que çà devrait être, dans une vraie démocratie, le peuple.Que ce soient les partis centristes avec l'UMP ou les écolos, voire le Front de Gauche, avec le PS.

Au risque de choquer.... Est-ce  normal qu'un parti comme le FN, dont j'abhorre les thématiques xénophobes, qui récolte environ  10 et 15 % des voix à chaque élection soit obligé de quémander des signatures pour se présenter à la présidentielle.....

C'est une monarchie Républicaine qui donne des pouvoirs exorbitants à un seul individu qui ne peut être quasiment pas mis en échec par l'assemblée et à deux partis (UMP et PS actuellement) 

Autant d'éléments qui militent pour une sixième République plus démocratique (vote proportionnel, suppression de la présidence au profit d'un premier ministre responsable devant l'Assemblée) et exemplaire (non cumul des mandats, mandat limité à deux sessions, émoluments et système de retraite des élus encadrés...) Tout changement des institutions doit être validé par un référendum populaire.

Repost 0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 20:35

CONTROLE FINANCIER

 

. Séparation des banques de dépôt et des banques d'affaires

 

. Entrée de l'Etat et des "usagers du crédit", avec droit de veto, dans les conseils d'administration des banques

 

. Taxe sur les transactions financières

 

. Utiliser les bénéfices des banques "profitables" pour renflouer les banques en difficulté par des mesures de solidarité interbancaire

 

. Edicter une procédure pénale contre l'évasion fiscale prévoyant notamment la fermeture des filiales des banques dans les paradis fiscaux

 

. Possibilité pour la Banque centrale européenne de racheter de la dette souveraine et de financer directement les Etats

 

--- PROTECTIONNISME/"DEMONDIALISATION"

 

. Soumettre à "autorisation publique" les prises de contrôle de "nos" entreprises à forte valeur technologique par des capitaux extra-européens

 Mesures de sanction économique ciblées contre les entreprises transnationales ayant délocalisé leurs productions au détriment de "nos territoires et de nos populations", et que les marques appartenant à ces entreprises puissent faire l'objet de mesures d'"expropriation publique" en cas de "comportements déloyaux aggravés".

 

--- VIe REPUBLIQUE/LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

 

. Renforcement des moyens de lutte contre la corruption en limitant notamment la portée du secret défense

 

. Augmentation des pouvoirs du Parlement par des commissions d'enquête parlementaires libres et par le contrôle parlementaire des nominations aux postes clé dans l'administration

 

. Fin de l'immunité présidentielle pour les actes "sans rapport" avec la fonction du chef de l'Etat

 

. Création d'un Procureur général indépendant chargé des poursuites dans les cas sensibles

 

. Transformation du Conseil constitutionnel en une véritable Cour constitutionnelle indépendante

 

. Instauration du mandat parlementaire unique (Arnaud Montebourg est depuis 2008 député et président du conseil général de Saône-et-Loire, et doit abandonner en 2012 son mandat national, ndlr)

 

. Référendum d'initiative populaire avec possibilité d'action abrogative

 

. Vote aux élections locales des étrangers présents en France légalement depuis cinq ans

 

. Libération des données publiques dans les collectivités locales et dans l'Etat (Open Data)

 

Par ailleurs, au cours de la campagne de la primaire il avait prôné une Taxe carbone extérieure aux frontières de l'UE pour que les produits importés reflètent leur "juste coût carbone, sanitaire et social", doublée d'une taxe carbone "à l'intérieur de l'Union européenne" pour encourager "les entreprises à changer leurs manières de produire"

 

Au chapitre de la lutte anti-corruption, il a proposé de "réformer et moraliser" les tribunaux de commerce, où les commerçants sont à la fois juges et parties, pour en finir avec un système "qui allie les défauts de la rente à la maladie de la corruption"

mon commentaire :
Qui pourrait être en désaccord avec ces idées de bon sens à une époque où tout fout le camp, où l'argent public est dilapidé, rançonné par une clique de malfaisants..... l'économie réelle, les pays sont attaqués et rackettés par des organismes financiers avides qui n'hésitent pas à détruire des emplois, des richesses pour réaliser des plus values exceptionnelles en un minimum de temps.....
Repost 0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 17:22

ÉTABLIR UN VÉRITABLE ÉQUILIBRE DES POUVOIRS

Le principe de l’équilibre des pouvoirs est la pierre angulaire de toute démocratie. Il

o!re la garantie que le pouvoir reste toujours inappropriable et indéterminé. Mais

depuis les thèses de Montesquieu, l’équilibre des pouvoirs a radicalement changé

de nature. Dans la plupart des régimes modernes, la confrontation de l’exécutif

au législatif est tenue en échec par le système de partis : la même force politique

domine très souvent l’un et l’autre au terme des séquences électorales.

Prégnant en France depuis 1962, ce « fait majoritaire » a été consolidé par la gauche,

au début des années 2000, avec l’instauration du quinquennat et l’inversion du

calendrier électoral. Il constitue un acquis précieux pour la stabilité du régime et

l’efficacité de l’action publique. Il serait dangereux de le remettre en cause par la

désynchronisation des élections ou l’usage de la proportionnelle intégrale.

Ce constat nous oblige cependant à redéfinir l’équilibre des pouvoirs. Comme la

solidarité partisane l’emporte toujours, in fine, sur la logique institutionnelle, il ne

met plus aux prises l’exécutif et le législatif. Aujourd’hui, l’un et l’autre ne sont plus

« forcés d’aller de concert » par « le mouvement nécessaire des choses » ; ils y vont

volontiers au nom de la discipline de parti. Pour rester e!ective, la ligne de partage

et d’équilibre entre les pouvoirs doit être déplacée, au sein même du Parlement,

entre la majorité et l’opposition.

Contenir l’ascendance de l’exécutif (A) ne su"t donc plus pour établir un véritable

équilibre des pouvoirs. Il faut désormais, à titre principal, renforcer les droits de

l’opposition (B)......etc....etc

Mon commentaire :En clair, on recommence comme avant avec un parlement "godillot" qui vote les textes concoctés par l'éxécutif...On a déjà donné dans les années 1980 et 90...ce qui a conduit à une gauche molle (notamment le PS) qui a gobé, comme un seul homme, les grandes théories du libéralisme financier dont l'aboutissement était la constitution Européenne et conséquemment la crise que nous connaissons avec son cortège  de précarité,  de chômage, en un mot la paupérisation d'une très grande partie de nos concitoyens.

 

le FN peut dormir tranquille, la stabilité de ce mode de scrutin lui permettra d'arriver au pouvoir avec seulement 40 % des voix..Le rejet de la classe politique va continuer

 

 
Repost 0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 07:48

Le changement des institutions est absolument primordial pour rétablir une véritable République démocratique...

  • Une assemblée élue à la proportionnelle
  • plus de cumul des mandats
  • mandats limités à deux sessions.....

pour qu'une véritable parité (des genres, mais aussi sociales) assure le renouvellement du personnel politique et bien évidemment des idées.

Vive une nouvelle constitution qui réconcilie le citoyen avec la politique .

Je soutiendrais le candidat qui s'y engagerait lors des primaires socialistes...même si je ne vote pas PS au premier tour...

  • logo[1]
Repost 0
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 11:49
  • Plus que jamais, nous constatons que notre societé Républicaine est bloquée.

    Vous connaissez mon attachement indéfectible à vouloir changer les institutions de la République :

    La cinquième montre son essoufflement et son caractère anti-démocratique depuis plus de 30 ans

    Les majorités (Droite ou Gauche) se constituent avec des pourcentages nationaux en voix de l'ordre de 40 %. C'est la conséquence de ce vote à deux tours qui en plus permet tout les charcutages ou découpages partisans.

    La constitution de la cinquième République est continuellement modifiée pour servir des intérêts partiaux. Nicolas SARKOZY ne s'en est pas privé en la modifiant récemment à sa main, comme Lionel JOSPIN, en son temps, voulant rendre concomitantes les élections présidentielles et législatives.

  • Propositions non exhaustives

Retour à la proportionnelle

Non cumul des mandats (et donc des salaires induits...)

Mandats limités à deux sessions

Ces mesures auront pour conséquence :

Un renouvellement du personnel politique (parité, rajeunissement, diversité...) et donc un renouvellement des idées et des comportements dont notre pays aurait bien besoin.

D'avoir un véritable travail parlementaire qui respecte la sacro sainte règle démocratique de la séparation des pouvoirs. Là en l'occurrence le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif

D'éviter l'absentéisme récurrent et la non connaissance des textes votés

D'éviter la constitution de baronnies régionales (de droite comme de gauche) qui peuvent permettre d'installer des situations prévaricatrices et anti démocratiques

C'est un enjeu fondamental si nous voulons que les valeurs Républicaines flottent à nouveau sur notre pays ..

Repost 0
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 16:49
  • Pouvoir législatif
  • Pouvoir exécutif
  • Pouvoir judiciaire
  • Pouvoir médiatique d'information
  • 

sont les pierres angulaires de la démocrate Républicaine

 

Nous devons les préserver et faire en sorte que nous sortions de ce pouvoir personnel de la cinquième République qui mène à tous les abus, les prévarications et autres dénis démocratiques

  • Vive le non cumul des mandats
  • Vive le suffrage universel proportionnel
  • En somme Vive la sixième République

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Barovin - Libre penseur
  • Barovin - Libre penseur
  • : Kerjolys se trouve en Bretagne ou en Normandie, près de kerjolys, à KERJOLYS
  • Contact

Pages

Catégories